Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Aidant familial : quelle reconnaissance en 2016 ?

Mots clés : Famille
statut de l’aidant familial
22/12/2016

Plusieurs millions d’aidants familiaux s’occupent, en France, d’un proche malade ou vivant en situation de handicap. Depuis 2016, la loi reconnaît le statut d’aidant familial, en leur octroyant notamment un droit au répit.

 

 

  • Aidant familial : le droit au répit

  • Vers la reconnaissance du statut d’aidant familial

 

Aidant familial : le droit au répit


Depuis le 1er mars 2016, le statut de l’aidant familial prend en compte le nouveau droit au répit. Promulgué par la loi relative à l’Adaptation de la société au vieillissement, ce droit autorise le versement d’une allocation de 500 € aux individus accompagnant une personne en situation de dépendance. Cette somme sert à financer une partie des frais d’hébergement temporaire d’une aide à domicile extérieure, permettant à l’aidant familial de se reposer.

Cette période de repos est indispensable quand on observe l’impact sur la santé d’un tel dévouement. D’après une enquête menée par Handicap-Santé-Aidants, 9 % des aidants familiaux déclarent ne pas réussir à se ménager des moments de répit, et 87 % des interrogés estiment qu’ils en auraient besoin. L’impact sur leur santé est aussi important : 48 % révèlent une maladie chronique, 29 % se disent anxieux, et 25 % subissent un état de fatigue morale et physique.

 

Vers la reconnaissance du statut d’aidant familial


S’occuper d’une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, ou d’une personne en situation de dépendance pour les gestes du quotidien, représente pour certains aidants familiaux un travail à temps plein. En Rhône-Alpes, une étude montre que 95 % des aidants familiaux interviennent au quotidien, 4 sur 10 consacrant 6 heures par jour aux AVQ (toilettes, repas, ménage, etc.), aux tâches administratives, au soutien psychologique et social, et à la coordination des soins.

Avec le vieillissement de la population et l’accroissement de la problématique de la dépendance, certaines associations réclament désormais un statut de l’aidant familial à la fois sur le plan juridique et professionnel. A ce titre, la législation ouvre un congé de proche aidant aux individus sans lien de parenté avec la personne en situation de dépendance. Il faut cependant que cet aidant réside avec elle, ou entretienne des liens stables, et qu’il lui vienne en aide régulièrement et fréquemment, à titre non professionnel.

La prévoyance selon Prévago

  • Congé de solidarité familiale

    congé de solidarité familiale

    28/12/2016

    Le congé de solidarité familiale offre à une personne salariée le droit d’assister un proche dont le pronostic vital est engagé. Ce dispositif ne doit pas être confondu avec le congé de soutien familial, ou le statut d’aidant familial.    
  • dépendance : l’aide aux aidants

    14/08/2016

    Les aidants familiaux peuvent bénéficier de congés pour s’occuper d’un proche en perte d’autonomie.        
  • Parole d’expert : Comment soulager les aidants familiaux ?

    Comment soulager les aidants familiaux ?

    27/07/2017

    Face à la dépendance d’un proche, il est parfois difficile de concilier sa vie personnelle et sa vie d’aidant, et d’assurer le confort de la personne en difficulté.