Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Bien manger pour bien vieillir : les conseils d’une diététicienne

Comment bien manger pour bien vieillir
24/05/2017

Parole d'expert: Paule Neyrat, diététicienne et auteur culinaire, a travaillé avec les plus grands chefs, et participé à la création des stages Escoffier pour le perfectionnement des cuisiniers. Elle nous donne ses conseils pour bien vieillir grâce à une alimentation saine et variée. Elle vient d’ailleurs de publier un nouveau livre : Manger heureux, vivre longtemps et mourir en bonne santé (éditions Alain Ducasse). Elle y détaille les aliments à favoriser pour bénéficier des apports nécessaires en vitamines et minéraux, et partage de nombreuses recettes variées, délicieuses et faciles à réaliser. L’occasion de faire un point sur les bonnes habitudes alimentaires à adopter pour rester en bonne santé tout au long de sa vie.

 

Quel conseil d’ordre général donneriez-vous pour s’assurer une alimentation bénéfique pour la santé ? 

Le principal conseil relève du bon sens. Il faut manger de tout dans des quantités raisonnables : des fruits et légumes, mais aussi de la viande, du poisson et des produits laitiers. Et il faut prendre cette habitude le plus tôt possible. En termes d’apports, il faut cependant privilégier les aliments riches en oméga-3 (certaines huiles, les graines, etc.) et en sels minéraux. Ces éléments participent au bon fonctionnement cardiaque, cérébral et hormonal du corps.

Faut-il adopter une alimentation spécifique selon que l’on est un homme ou une femme ?

Chez moi, le mot régime n’existe pas. Et surtout pas le régime amaigrissant. Les besoins énergétiques varient forcément d’une personne à une autre, mais ils sont davantage fonction de la taille et du poids que du sexe. Un homme et une femme de même corpulence auront les mêmes besoins.

Quel régime adopter pour lutter contre le vieillissement ?

Les personnes âgées doivent maintenir une activité physique et ne pas tomber dans la sédentarité. Faire de l’exercice permet de maintenir l’appétit. Avec l’âge, la masse musculaire a tendance à diminuer. Il faut donc lutter contre cette perte, faire du muscle, et privilégier les protéines d’origine animale, comme les viandes et certains poissons. Pour lutter contre le vieillissement de la peau, il faut manger des légumes riches en carotène, comme les carottes, le chou, le brocoli ou la salade. Ces aliments favorisent la coloration de la peau. Les oméga-3 sont également importants, puisqu’ils permettent de maintenir une bonne souplesse des tissus. Le plus simple est de cuisiner à l’huile d’olive, qui est une huile neutre.

On recense davantage de centenaires dans certains pays. Avez-vous étudié les différences entre les habitudes alimentaires à travers le monde ?

En termes de nombre de repas, on relève peu de différences entre les habitudes alimentaires des différents pays. Les horaires peuvent varier, mais on retrouve toujours environ 3 repas par jour. Les pays qui comptent le moins de cancers présentent tous une alimentation équilibrée, et riche en aliments crucifères (brocoli, chou, chou-fleur, navet, radis, etc.). Ils contiennent peu de calories, et assurent un apport intéressant en fibres, minéraux et vitamines. Leurs vertus ne sont plus à démontrer, notamment pour lutter contre le risque de maladie. Les différentes études scientifiques sont éloquentes sur ce sujet.

En termes de boisson, à quoi faut-il faire attention ?

Il faut bien évidemment boire de l’eau. C’est une habitude à donner très tôt aux enfants. L’eau offre une bonne hydratation. Elle est nécessaire pour le corps et pour la peau. Les sodas sont à éviter au quotidien, car ils contiennent trop de sucres. On peut en boire un de temps en temps, pour le plaisir, mais cette pratique doit rester occasionnelle. En termes d’alcool, boire un verre de vin par jour a des effets positifs sur la santé. Le vin rouge contient des tanins composés de polyphénols, dont le resvératrol qui protège contre les maladies cardiovasculaires, et augmente ainsi l’espérance de vie. Il est cependant possible de profiter de ces bienfaits sans absorber d’alcool, en cuisinant au vin. Des recettes délicieuses existent, comme la daube ou le bœuf bourguignon. Mais attention, selon le temps et le type de cuisson, l’alcool peut ne pas disparaître totalement.

Un mot sur les modes en matière de diététique, comme les régimes sans gluten ?

Le régime sans gluten n’est adapté que pour des personnes souffrant d’une maladie cœliaque, avec une réelle intolérance. Par contre, on note différentes sensibilités au gluten, qui mettent en jeu des mécanismes immunitaires différents. Pour certaines personnes, il suffit de limiter cet apport en gluten pour éviter les troubles de la digestion. Les produits céréaliers contiennent ces molécules de gluten, qui, combinées avec différents additifs, peuvent causer des effets indésirables. Il faut alors favoriser des pains fabriqués avec des farines anciennes, que l’on trouve de plus en plus facilement.

Avec l’âge, quelle place doit prendre le plaisir dans l’alimentation ?

Manger doit bien évidemment rester un plaisir toute sa vie. J’estime d’ailleurs que la seule raison valable d’éliminer un aliment, c’est de ne pas l’aimer. Le goût a un impact significatif sur le moral, et donc sur la santé.