Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

6 choses à savoir avant de choisir son opérateur funéraire

Comment choisir son opérateur funéraire
24/05/2017

Peu importe la ville de résidence, le lieu du décès ou le site de l’inhumation ou de la crémation, tous les particuliers ont le droit de choisir librement leur opérateur funéraire depuis 1998. Voici 6 choses à savoir pour ne pas vous tromper.

 

 

1. Localiser les sociétés de pompes funèbres

Les noms et les coordonnées des entreprises de pompes funèbres d’un secteur géographique sont indiqués au service d’état civil de votre mairie. Vous les trouverez aussi dans les crématoriums, les chambres mortuaires, les chambres funéraires, les centres d’accueil du cimetière, les hôpitaux et les maisons de retraite. Sachez qu’un opérateur funéraire peut être une entreprise privée, indépendante ou franchisée, un organisme associatif ou mutualiste, ou une société d’économie mixte. Méfiez-vous d’Internet, avec son lot d’offres incomplètes à vocation commerciale et des slogans volontairement aguicheurs, voire trompeurs.

2. Poser les bonnes questions

Une fois la liste des opérateurs funéraires récupérée, posez-leur les questions essentielles qui vont vous permettre une première sélection :

  • Quels sont vos honoraires et vos démarches en fonction du lieu du décès (rapatriement du défunt à l’étranger), de la ville, de la nature de la cérémonie (inhumation, crémation) ?
  • Quel est le premier prix d’un cercueil de base (en chêne ou destiné à la crémation, voire zingué dans le cas d’un transport à l’étranger), avec capiton, poignées, plaque, etc. ?
  • Quel est le coût pour disposer d’un corbillard, de porteurs et d’un chauffeur s’il n’est pas compté dans les porteurs ?

3. Les détails du devis d’un opérateur funéraire

Le devis d’une entreprise de pompes funèbres est gratuit et sans engagement. Depuis le 1er janvier 2011, les professionnels doivent présenter un devis structuré de la même façon dans un souci de transparence pour faciliter les comparaisons. Le devis obsèques doit ainsi mentionner les prestations suivantes :

  • les démarches administratives de la préparation et l’organisation des funérailles ;
  • le transport du défunt avec mise en bière vers le domicile, chambre funéraire ou tout autre lieu, puis vers le cimetière, le crématorium ou tout autre lieu ;
  • le cercueil et les accessoires ;
  • la cérémonie funéraire (inhumation ou crémation).

4. Connaître les prestations obligatoires

Il ne faut pas confondre les mentions obligatoires sur un devis et les prestations imposées par la réglementation funéraire en vigueur. Celles-ci sont :

  • a fourniture d’un véhicule de transport agréé pour convoyer le corps du défunt ;
  • un cercueil de 22 mm d’épaisseur (18 mm dans le cas d’une crémation), muni d’une garniture étanche et de quatre poignées ;
  • les opérations requises pour une inhumation ou une crémation, cette dernière impliquant la fourniture d’une urne cinéraire.

Toutes les autres prestations (fleurs, pierre tombale, toilette du corps, présence de porteurs, etc.) sont facultatives et peuvent faire gonfler la note de vos frais d’obsèques.

5. Le coût des obsèques

Selon une enquête menée par l’UFC-Que Choisir auprès de 818 entreprises de pompes funèbres (1 132 devis recueillis) en 2014, le coût d’une inhumation varie entre 1 350 € et 6 600 €. Hors caveau et concession, il faut compter 3 350 €. Pour une crémation, les prix oscillent entre 1 500 € et 5 000 €. En règle générale, les données indiquent une hausse des frais obsèques de 13 % entre 2011 et 2016. La différence de coût s’explique en fonction de l’opérateur funéraire choisi, des prestations sélectionnées, mais également de la localisation géographique. Ainsi, en région parisienne, le coût des funérailles est plus élevé que dans le reste de la France (+ 32 % pour une crémation, + 22 % pour un enterrement).

6. L’option du contrat obsèques

Un contrat obsèques peut être souscrit de son vivant par le défunt afin de soulager ses proches de cette tâche. Ce contrat entérine un engagement définitif avec un opérateur funéraire unique qui devra gérer l’organisation des funérailles en fonction des options sélectionnées. La famille endeuillée est dans l’obligation de respecter le choix du défunt. Il faut toutefois distinguer le contrat d’assurance obsèques de financement du contrat en prestations. Le premier déclenche le versement d’un capital obsèques au profit de l’ayant droit désigné dans le contrat. Celui-ci paie les frais occasionnés par les funérailles, sans toutefois en avoir l’obligation légale. Au contraire, le second flèche le capital vers le paiement de prestations définies par le défunt avant son décès.

La prévoyance selon Prévago