Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Tout savoir sur la prestation de compensation du handicap à domicile

La prestation de compensation du handicap à domicile
26/01/2015

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide financière personnalisée et modulable, versée par le département du lieu de domiciliation. Son rôle est de compenser les frais occasionnés par une perte d’autonomie reconnue. Des aides matérielles aux aides techniques en passant par les travaux d’aménagement du domicile ou du véhicule, revenons ensemble sur le rôle concret de la prestation de compensation du handicap.

 

 

 

 Qui peut bénéficier de la PCH ?


 La PCH est accessible aux personnes souffrant :

  • d’une difficulté absolue à réaliser une activité de base (se déplacer, se laver, etc.), c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas l’effectuer elles-mêmes ;
  • d’une difficulté grave à effectuer deux activités de base, c’est-à-dire qu’elles les effectuent difficilement et de manière altérée.

La PCH s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux enfants de moins de 20 ans. Pour en bénéficier, les adultes doivent être âgés de moins de 60 ans, sauf si la personne handicapée exerce toujours une activité rémunérée. Au-delà de 60 ans, le renouvellement de la PCH est possible si la personne ne reçoit par l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Les jeunes de moins de 20 ans, eux, doivent parallèlement toucher l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

Sur le plan des ressources, aucune condition n’est requise même si un « reste à charge » est prévu en fonction du niveau de revenus : prise en charge à 100 % pour les rémunérations inférieures ou égales à 26 500,42 €/an et à 80 % pour les sommes dépassant ce seuil.

En ce qui concerne la domiciliation, la personne doit résider en France dans un logement indépendant, en établissement social ou socio-médical, ou être hospitalisée en établissement de santé. Si la personne ne dispose pas de domicile stable, une démarche de domiciliation est obligatoire.

 

Quelles sont les aides couvertes par la PCH ?


Les aides humaines

La prestation de compensation du handicap au domicile comprend des aides humaines, englobant l’assistance d’une tierce personne pour les gestes du quotidien. Ces aides permettent de rétribuer le travail d’une aide à domicile ou de dédommager l’aidant familial. Par exemple, pour une assistante de vie à domicile, si vous utilisez un service prestataire agréé, il vous sera versé une participation horaire de 17,77 € contre 14,97 € à 15,52 € si vous sollicitez un service mandataire.

Les aides techniques

Destinées à l’acquisition ou à la location du matériel médical (fauteuil roulant, déambulateur…), ces aides dépendent de la liste des produits et prestations remboursables. Pensez à consulter cette liste pour savoir si l’aide est répertoriée, sachant que son montant est limité à 3 960 € sur une période reconductible de 3 ans. Certains organismes peuvent compléter le financement : le conseil général, une mairie, une caisse de retraite… Notez aussi que la Maison départementale du handicap peut vous aider dans vos démarches et vos recherches de financements.

Les aides pour l’aménagement du domicile et au déménagement

Dans le cadre de travaux d’aménagement ou d’adaptation, ce type d’aides est limité à 10 000 €. La prise en charge est totale pour les coûts inférieurs à 1 500 €. Au-delà de ce seuil, la prise en charge équivaut à 50 % des frais par décennie. En outre, si la personne handicapée décide de quitter son logement pour habiter un lieu en conformité avec les normes d’accessibilité, les frais de déménagement sont couverts à hauteur de 3 000 €.

Les aides pour le transport

Ces aides prennent en charge les dépenses liées à l’aménagement d’un véhicule et aux surcoûts des trajets. Pour le véhicule, la facture est entièrement remboursée si elle n’affiche pas plus de 1 500 €. Au-delà, les sommes sont remboursées à 75 %, dans une limite établie à 5 000 €. Quant aux trajets, ils sont pris en charge totalement, jusqu’à 12 000 € sur 5 ans (la limite se situe à 0,50 €/km), pour la voiture et de 75 % pour les autres modes de transport, jusqu’à 5 000 €.

Les aides spécifiques et exceptionnelles

Une personne handicapée est accompagnée dans le paiement de certains frais occasionnés par son handicap, comme l’entretien d’un fauteuil roulant (aide spécifique) ou les réparations d’un lit médicalisé (aide exceptionnelle). La prise en charge de ces aides est fixée à 75 %, jusqu’à 100 €/mois dans le cadre de l’aide spécifique et jusqu’à 1 800 € par tranches de 3 ans pour une aide exceptionnelle.

L’aide animalière

Une personne en situation de handicap peut avoir besoin de la présence d’un animal. Or, celui-ci est une source de dépenses supplémentaires que comble en partie l’aide animalière : jusqu’à 3 000 € tous les 5 ans.

 

Fiche réalisée avec le concours de Ressources Mutuelles Assistance

La prévoyance selon Prévago