Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

L’aménagement du domicile en cas de dépendance

Mots clés : Dépendance
23/01/2015

Des aménagements intérieurs peuvent permettre à la personne âgée en perte d’autonomie de mieux vivre dans un environnement sécurisé et de rester le plus longtemps possible chez elle ou ses proches. Il existe une multitude de produits destinés à aider la personne âgée dans chaque pièce de la maison. Un état des lieux doit être fait pièce par pièce.

La salle de bain
Les toilettes
La cuisine
La chambre à coucher
Le séjour
L’escalier

 

La salle de bain

 

Si elle est équipée d’une baignoire, il peut être utile de fixer sur cette dernière un siège de bain éventuellement pivotant.
Si elle est équipée d’une douche, il existe plusieurs modèles de sièges qui peuvent ou non être fixés au mur, pivotants ou encore escamotables…
Dans tous les cas, il est indispensable d’équiper le fond de la baignoire ou de la douche d’un tapis adhésif antichute et de prévoir des barres d’appui permettant à la personne âgée de se tenir lorsqu’elle rentre ou sort de la baignoire ou de la douche.
Concernant le lavabo, il peut être envisagé de l’équiper d’un robinet levier facilitant son ouverture et sa fermeture.
Au sol enfin, afin d’éviter glissade et chute, il est recommandé de le recouvrir d’un linoléum.

 

Les toilettes

 

Un rehausseur ou un cadre de toilettes permettra à la personne âgée une meilleure assise et une aide essentielle pour se relever. Des barres d’appui fixées à proximité faciliteront également ses déplacements.

Bon à savoir : veillez, si possible, à ce que la porte s’ouvre vers l’extérieur (et non vers l’intérieur) afin qu’en cas de chute, son ouverture soit plus facile et rapide.

 

La cuisine

 

Il est utile de prévoir un siège stable et d’équiper l’évier d’un robinet levier permettant facilement son ouverture et sa fermeture. De même, un plan de travail bas permettra à la personne âgée d’être assise tout en préparant ses repas…

 

La chambre à coucher

 

Suivant l’état de dépendance de la personne, la chambre peut être équipée d’un lit médicalisé et d’une chaise de toilette (chaise percée).

Bon à savoir : pour faciliter le coucher et le lever, veillez à ce que la hauteur du lit corresponde à la hauteur d’assise optimale de la personne âgée (ni trop haut, ni trop bas). Il peut être utile également d’avoir à disposition une desserte à roulettes pour servir les repas ou les collations.

 

 Le séjour

 

Une attention particulière sera accordée aux fauteuils qui seront, si possible, surélevés afin de permettre à la personne âgée de se lever plus facilement. Le cas échéant, l’achat d’un fauteuil mécanisé aidera la personne en perte d’autonomie à se mettre debout.

 

 L’escalier

 

Si la personne âgée ne peut plus monter ou descendre l’escalier, un monte escalier ou un siège élévateur peut être installé.

 

Dans tous les cas, il est important d’écarter de toutes les pièces les tapis qui sont souvent à l’origine de chutes ou de glissades et d’installer, si possible,  des prises électriques à portée de mains.

Des équipements complémentaires

Des équipements adaptés peuvent améliorer et sécuriser le quotidien de la personne âgée :

  • Ÿun téléphone à grosses touches avec pré-enregistrement des numéros des enfants ou des voisins en cas d’urgence ;
  • un déambulateur à roulettes muni d’un petit panier pour poser et transporter les objets ;
  • une horloge murale équipée de gros chiffres afin que la personne se repère dans le temps ;
  • Ÿune téléalarme

Ces quelques aménagement, adapté à la situation de dépendance de la personne âgée, devrait lui permettre de rester chez elle plus longtemps.
La perte d’autonomie peut nécessiter des travaux plus conséquents comme l’installation d’une chambre au rez-de-chaussée, le remplacement de la baignoire par une douche avec un siphon de sol ou l’élargissement de l’encadrement des portes si la personne est désormais obligée de se déplacer en fauteuil roulant.
Sous certaines conditions de ressources, des aides financières peuvent être apportées.

 

Source : OCIRP (organisme commun des institutions de rente et de prévoyance) www.ocirp.fr

La prévoyance selon Prévago