Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance individuel ?

Mots clés : Prévoyance, Contrat
Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance individuel ?
30/09/2015

Avec le vieillissement de la population en France, la problématique de la dépendance revêt une importance grandissante pour les autorités publiques. Vivre le plus longtemps et le mieux possible à son domicile est au cœur de la réflexion de la loi d’adaptation de la société au vieillissement. Mais la prévention de la dépendance, soit l’incapacité à effectuer les tâches quotidiennes, concerne l’ensemble de la population. Pour tout le monde, souscrire une prévoyance individuelle est une des solutions à privilégier, cette formule couvrant les conséquences provoquées par la perte d’autonomie d’un individu, à la fois financièrement et matériellement.

 

 

Qu’est-ce qu’une assurance prévoyance dépendance ?


La solidarité nationale répond en partie au risque de perte d’autonomie des Français. Cependant, pour payer le « reste à charge » des frais occasionnés, la souscription à une assurance complémentaire est impérative. Trois catégories d’acteurs permettent de souscrire une prévoyance individuelle : les assureurs régis par le code des assurances, les mutuelles santé soumises au code de la mutualité et les institutions de prévoyance encadrées par le code de la Sécurité sociale.

Vous pouvez bénéficier d’une assurance prévoyance dépendance à partir de 40 ans. Au-delà de 75 ans, il devient compliqué voire impossible d’obtenir une assurance prévoyance. La validation d’un contrat implique de répondre à un questionnaire médical et de passer un examen. En fonction des résultats, les compagnies d’assurance acceptent ou non le dossier, sachant qu’en cas de fausse déclaration (y compris une simple omission ou erreur involontaire), le contrat est caduque, sans possibilité de récupérer les cotisations déjà réglées.

 

Souscrire une prévoyance individuelle ou collective ?


La question se pose pour les travailleurs, sachant qu’un contrat prévoyance n’est pas un contrat d’épargne. En effet, c’est un contrat « à fonds perdu », signifiant que le versement de la rente financière n’est effectif qu’au moment où la dépendance est actée. Souscrire une prévoyance collective offre moins de marge de manœuvre, car c’est l’employeur qui compose les garanties du contrat. Elles s’imposent de fait aux salariés.

La souscription d’une prévoyance individuelle octroie plus de liberté dans le choix du niveau de couverture souhaité. Intéressante, cette formule permet au souscripteur de fixer le montant des cotisations, donc de sa rente ou de son capital à recouvrer en cas de dépendance. Le taux de cotisation combine plusieurs éléments (âge, sexe, activité professionnelle) et garanties (décès, invalidité, maternité…). Soyez vigilant sur les conditions d’âge, le tarif et le montant des cotisations, le délai de carence et de franchise, les clauses d’exclusion et les conditions de résiliation du contrat.

 

Intérêts du contrat prévoyance individuel


Percevoir un capital ou une rente permet de régler le « reste à charge » sur vos frais liés à la perte d’autonomie. Selon les contrats de prévoyance individuels, l’assuré peut disposer d’une garantie hospitalisation renforcée, utile lors d’une convalescence ou d’un séjour de rééducation. L’assurance complète les dépenses en soins plus fréquents (dentaires, optique, appareillage auditif), rembourse le forfait des cures thermales et les examens de prévention ou finance les services d’assistance (aide ménagère, téléassistance...).

Outre un meilleur accompagnement personnel, souscrire une prévoyance individuelle soulage vos proches sur le plan financier et matériel comme sur le plan mental et psychologique. Surmonter un accident de la vie impliquant un proche reste traumatisant, d’où la possibilité d’accéder à une aide morale et administrative, notamment au début. Enfin, si l’assuré exerce en profession libérale, l’assurance prévoyance maintient les revenus durant son inactivité forcée ou bien la pérennité même de son entreprise, s’il n’est plus en mesure d’assumer sa fonction.

La prévoyance selon Prévago