Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Préparer ses obsèques

23/01/2015

Vous ne pensez sans doute pas encore à votre décès mais, dans la mesure du possible, vous ne souhaitez pas laisser à votre entourage la charge de la totalité des démarches qui en découlent. Prévoir et exprimé ses derniers souhaits permet souvent de soulager sa famille de tous ces soucis le moment venu…

 

 

Vous avez des choix précis pour vos obsèques : inhumation ? crémation ? cérémonie religieuse ? cérémonie civile ? don d’organes ?
Pour être sûr que vos dernières volontés soient respectées, mieux vaut les coucher sur le papier.

 

Exprimer ses volontés et en informer ses proches


Rédigez-les clairement sur papier libre ou utilisez les services d’associations d’enregistrement des dernières volontés (proposés notamment dans certains contrats de prévoyance obsèques), et confiez-les à une ou deux personnes de confiance. À défaut, pensez à en laisser  un exemplaire dans votre livret de famille et dans les dossiers qui seront recherchés en premier, comme vos dossiers bancaires.  Inutile de mentionner vos souhait dans le testament déposé chez un notaire : celui-ci sera ouvert bien après le règlement de vos obsèques…

Bon à savoir : une loi de 1887 oblige les héritiers à suivre les volontés du défunt lorsqu’elles ont était formulées par écrit.

  • Don d’organes :

Légalement, toute personne est considérée comme donneuse d’organes à son décès, sauf en cas d’opposition manifeste. Pour éviter à votre entourage de se poser cette question, laissez des instructions claires. Au besoin, prenez une carte de donneur d’organes ou inscrivez-vous sur le registre des refus (www.dondorganes.fr) .

  • Don du corps :

Il est également possible de faire don de son corps à la science. Dans ce cas, ce sont les facultés de médecine qui se chargent de vos obsèques et gardent le corps à la fin des cérémonies. Attention, ce service peut s’avérer payant pour la famille. Si tel est votre souhait, inscrivez-vous auprès de la faculté de médecine la plus proche de votre domicile et informez-en votre entourage.

 

Prévoir à l’avance votre cérémonie


Prévoir le déroulement de vos obsèques est une bonne chose à prévoir pour votre entourage. En effet, vous pouvez tout décider maintenant : choix des prestataires, fleurs, chants, textes, inscription sur la stèle, lieu des cérémonies…

En France, près de 85 % des obsèques suivent des rites religieux. Dans ce cas, le mieux est d’en discuter avec les responsable de son lieu de culte habituel, et de lui donner des indications qui pourront lui permettre d’épauler votre entourage et de faire le bon choix, le moment venu, dans le respect de vos souhaits.

En ce qui concerne le choix du lieu d’inhumation, s’il est d’usage d’être enterré dans le cimetière de la commune de son domicile ou de son lieu de décès, il est également possible de se faire inhumer dans un caveau familiale situé dans une autre commune ou d’acheter une concession dans une autre ville. Ces dernières décisions sont du ressort du Maire de la commune.

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez déjà prendre votre concession, temporaire (de 5 ans à 30 ans) ou perpétuelle, et y faire construire votre caveau. Renseignez-vous auprès de votre Mairie.

Aujourd’hui, près d’un tiers des Français optent pour la crémation. Un choix à préciser (tout comme le lieu  de destination des cendres).En l’absence de volonté claire, l’urne contenant les cendres sera déposé au cimetière ! Si vous souhaitez une autre destination, renseigner vous avant, car la législation a fortement règlementer les usages de conservation. En effet, il n’est plus possible de conserver l’urne chez un particulier, ni de l’inhumer dans une propriété privée. Elle doit être placée dans un caveau de famille ou au colombarium. Les cendres, elles, peuvent être dispersées dans un jardin du souvenir ou partout en France, à conditions que les cendres ne puissent atteindre un jardin ou lieu public… Pensez à vous renseigner avant d’exprimer vos volontés.

 

Prévoir les frais d’obsèques


Pour anticiper les dépenses  et avoir une idée du coût que peut représenter l’organisation de vos obsèques, renseignez-vous auprès des établissements de pompes funèbres et faites établir deux ou trois devis. Pour une crémation, le coût moyen se situe entre 1 660 € et 3 200 € en province, et entre 2 630 € et 4 890 € dans les grandes villes et en région parisienne. Pour une inhumation, le coût moyen se situe entre 2 040 € et 8 040 € *.  À cela s’ajoute, le cas échéant, les frais de marbrerie en cas d’inhumation ainsi que le coût de la concession… Dans bien des cas, les frais d’obsèques peuvent facilement avoisiner les 10 000 €.

 

  • Souscrire un contrat obsèques :

Souscrire une assurance obsèques peut s’avérer être une bonne solution pour épargner tout soucis à votre entourage et être sûr que tout sera fait selon vos volontés. On distingue deux types de contrat obsèques :

     > Le contrat obsèques en capital, sous forme d’une assurance vie prévoyant le versement du capital  à une personne de votre entourage ou un établissement de pompes funèbres. Dans la plupart des cas, ces contrats s’accompagnent d’une assistance de vos proches pour les démarches à accomplir au moment du décès.

       > Le contrat obsèques en prestations, prévoit tout dans les moindres détails (comme vous le souhaitez) mais laisse peu de choix sur les produits et les services, sauf à choisir des contrats en prestation personnalisés qui s’avèrent bien plus onéreux…

 *Montants moyens donnés à titre indicatif sur la base des devis recueillis en 2012 par les assureurs.

La prévoyance selon Prévago

  • Assurance décès des régimes sociaux : à quoi avez-vous droit ?

    30/09/2015

    Bien qu’il ne soit pas facile d’envisager son propre décès, mieux vaut anticiper pour pouvoir mettre votre famille à l’abri en cas de disparition. A ce titre, vérifiez les droits auxquels vos proches pourront prétendre dans le cadre de l’assurance décès liée à la Sécurité sociale.
  • Capital décès : comment calculer vos droits ?

    Comment calculer son capital décès ?

    13/03/2017

    Le versement du capital décès effectué par les organismes de Sécurité sociale est un soutien pour la famille du défunt. Mais tous les travailleurs et retraités ne disposent pas du même statut, ce qui influe sur le calcul du capital décès.