Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

Quel est le niveau de protection pour les artistes ?

Mots clés : Accident
11/03/2016

Les artistes ont accès aux mêmes droits que les salariés pour l’assurance maladie, la maternité, l’invalidité et le décès. Par contre, ils ne bénéficient d’aucune aide de la Sécurité sociale en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

 

  

 

Les prestations sociales pour les artistes


 Musiciens, auteurs, chorégraphes, cinéastes, photographes, dessinateurs : les artistes auteurs doivent justifier un revenu minimal annuel de 8 703 € (900 fois le Smic horaire) pour prétendre aux prestations sociales. Notez que, comparativement aux salariés, le montant des prestations sociales est soumis à des modalités de calcul spécifiques. Les prestations englobent l’indemnité journalière maladie (arrêt de travail), les dépenses de santé (hospitalisation, consultations, pharmacie...), l’indemnité journalière maternité, paternité et adoption, la pension d’invalidité, et le capital décès. Les artistes auteurs doivent cependant être attentifs au fait que leur assurance de base ne couvre pas les frais liés aux accidents du travail, ou découlant d’une maladie professionnelle.

 

Protéger ses proches et son patrimoine


 Quelle que soit l’activité professionnelle, le risque d’accident ou de maladie n’est jamais nul. Or, les conséquences psychologiques et financières deviennent rapidement compliquées à surmonter, surtout si aucune assurance prévoyance complémentaire n’est souscrite. Les artistes auteurs sont ainsi particulièrement fragilisés. En choisissant la Garantie Protection Avenir, l’assuré protège son entourage d’une baisse des revenus face aux accidents du travail ou au développement d’une maladie professionnelle invalidante. En cas de décès, cette formule débloque un capital assurance décès-invalidité, de 5 000 € à 150 000 €, permettant aux bénéficiaires de faire face aux différents frais : obsèques, démarches administratives, aide à domicile, aide spécifique auprès de jeunes enfants...

Bon à savoir : l’accès aux prestations élargies d’aides et d’assistance, incluses sans surcoût, se fait dès la souscription du contrat prévoyance.

 

La prévoyance selon Prévago