Souscrivez en ligne vos contrats de prévoyance :

  • Garantie Protection Avenir

    Je garantis, en cas d’invalidité ou de décès, le versement d’un capital pour moi ou ma famille

  • Garantie Frais Décès

    Je garantis le versement d’un capital pour couvrir, le moment venu, tout ou partie de mes frais d'obsèques

se faire aider au quotidien en cas de dépendance

23/01/2015

Pour rester chez soi, alors que la dépendance s’installe, il faut accepter de se faire aider pour les tâches quotidiennes (ménage, courses, préparation, des repas, jardinage, etc.). L’aide à domicile par un professionnel peut soulager les proches dans la prise en charge de la personne âgée et aider au maintien au domicile.

Embaucher une aide à domicile
Faire appel à un organisme spécialisé
Solliciter les services de proximité

 

Embaucher une aide à domicile

 

Vous pouvez salarier directement une personne. Vous aurez alors à procéder au recrutement, établir un contrat de travail, éventuellement les bulletins de salaire et procéder à la déclaration Urssaf si vous n’utilisez pas les CESU (chèque emploi service universel).

Bon à savoir : Si vous êtes âgé de 70 ans ou plus, vous êtes dispensé du paiement d’une partie des cotisations patronales dans la limite d’un certain plafond.

Si ces formalités sont trop lourdes, vous pouvez faire appel à un service d’aide à la personne par le biais d’une association.

Cette association peut être votremandataire. Dans ce cas, elle recherche et embauche une personne en votre nom. Vous restez alors l’employeur de la personne qui se rendra chez vous. Il vous revient alors de fixer les horaires et le contenu des tâches. En principe les démarches administratives vous incombent. Ces démarches peuvent toutefois être assurées par l’organisme qui vous a mis en relation avec l’aide à domicile.

L’aide à domicile étant votre salarié, il n’est pas remplacé pendant ses vacances ou s’il tombe malade. En outre, si vous souhaitez mettre fin à son contrat, vous devez, en tant qu’employeur, respecter la procédure de licenciement et lui verser le cas échéant des indemnités de licenciement.

 

Faire appel à un organisme spécialisé

 

L’association peut aussi être un prestataire de service. Vous n’êtes plus alors l’employeur de la personne qui vient chez vous, vous ne choisissez pas votre aide à domicile. Cette dernière est salariée de l’association. Elle est remplacée pendant les vacances et vous n’avez pas de démarche à faire ni de papier à remplir. Vous devez payer la facture de l’organisme pour les heures effectuées. C’est lui qui en fixe le montant.

De même, le SSIAD (Service de soins infirmiers à domicile) peut permettre à une personne dépendante de rester chez elle, malgré des soins réguliers. Les SSIAD interviennent sur prescription médicale et permettent une prise en charge globale des soins infirmiers et d’hygiène (toilette, pansements, préparation et prise de médicaments).

Ces services sont gérés par des associations, des mutuelles ou par des organismes publics. Pour pouvoir en bénéficier, il faut être âgé d’au moins 60 ans. Ces soins sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

 

Solliciter les services de proximité

 

Dans la majorité des communes, il existe des services d’aide à domicile. La personne dépendante peut ainsi bénéficier de ce service, soit régulièrement, soit de temps en temps, à son choix.

Bon à savoir : Les CLIC (Centres locaux d’information et de coordination gérontologique) sont des guichets d’accueil dont la mission principale est d’informer le public et notamment les personnes âgées et leur entourage sur les services proposés à proximité de leur lieu de résidence et sur les aides existantes. Pour connaître le CLIC le plus proche de chez vous, vous pouvez téléphoner à votre Mairie ou au Conseil Général, vous renseigner auprès du Centre Communal ou Intercommunal d’Action Sociale (CCAS ou CIAS).

Certaines communes ont ouvert des foyers restaurants qui servent, à des prix modérés, des repas aux personnes âgées.

Bon à savoir : Le prix des repas peut être pris en charge par l’aide sociale pour les personnes dont les revenus sont inférieurs à 9 447,21 € par an.

Enfin, certaines maisons de retraite, en fonction de leur capacité d’accueil, peuvent recevoir temporairement des personnes âgées, qui rencontrent provisoirement des difficultés. Certains établissements ont un accueil de jour destiné aux personnes atteintes de maladies neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer), qui peuvent ainsi bénéficier d’activité de stimulation.

L’accueil temporaire peut, dans certains cas, préparer la personne à rentrer en établissement.

 

Source : OCIRP (organisme commun des institutions de rente et de prévoyance) www.ocirp.fr
Fiche réalisée avec le concours de Ressources Mutuelles Assistance

La prévoyance selon Prévago

  • L’aménagement du domicile en cas de dépendance

    23/01/2015

    Des aménagements intérieurs peuvent permettre à la personne âgée en perte d’autonomie de mieux vivre dans un environnement sécurisé et de rester le plus longtemps possible chez elle ou ses proches. Il existe une multitude de produits destinés à aider la personne âgée dans chaque pièce de la maison. Un état des lieux doit être fait pièce par pièce.
  • L’emploi d’une aide à domicile : démarches

    26/01/2015

    Vous souhaitez engager une aide personnelle à temps plein ou partiel dans le cadre des services à la personne ? Ceci vous amène à connaitre la réglementation (Code du travail) et la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur, dont vous tiendrez un exemplaire à disposition de ce personnel.